Nvidia et Carri en couple technologique sur Imagina 2011

Depuis plusieurs années, les équipes de Nvidia et Carri Systems collaborent pour promouvoir les technologies et les solutions graphiques Nvidia et surtout les intégrer dans des stations de travail ou serveurs configurés sur-mesure, notamment pour les professionnels du BTP. Sur Imagina 2011, Nvidia faisait presque logiquement stand commun avec Carri Systems. Les capacités des derniers processeurs et cartes graphiques du premier étaient ainsi démontrées en situation dans les machines du constructeur et assembleur francilien.

 

Car malgré tous les efforts des constructeurs informatiques qui rivalisent dans leurs offres spécialement construites pour les professionnels et les entreprises, il existe encore et toujours des petites sociétés comme Carri Systems qui depuis 1992 construit et assemble des machines exclusives ou presque. “On n'a pas besoin d'être gros pour avoir du poids, autrement dit, la valeur n'est pas une question de taille” : presque philosophique, cette affirmation est défendue dans cet entretien par Franck Darmon, le gérant de Carri Systems. Sa société se fait fort, de composer des configurations sur-mesure, à la demande du client et en fonction d'impératifs parfois extrêmement singuliers. Surtout, elle offre une panoplie de services en garantie, maintenance, pré-test ou financement qui séduit particulièrement les TPE et PME.

 

Sur Imagina donc, la Highstation de Carri Systems servait d’écrin à 4 processeurs graphiques Tesla de Nvidia pour démontrer la technologie de rendu photoréaliste iray. Surtout, comme le souligne dans cet entretien Stéphane Quentin, responsable communication chez Nvidia, il s’agissait de prouver les temps de rendu divisés par 13 ou 15. Le raytracing offre la possibilité à l’utilisateur de doser entre temps de calcul et précision du rendu : le lancer de rayon agissant indéfiniment, plus on attend plus l’image est précise et réaliste. Cette technologie fonctionne désormais sur un serveur distant. Dès lors avec un simple ordinateur portable dépourvu de carte graphique, il est possible de se rendre chez un client, d’accéder à distance à un projet et d’accéder à son rendu via le Web.

 

Enfin, Stéphane Quentin évoque les lunettes 3D stéréoscopique maintenant disponibles pour les professionnels. Particulièrement valorisées sur Imagina, elles servent habituellement dans des salles de travail collaboratif. La différence avec la version grand public présentée sur btpinformatic.fr il y a deux ans maintenant est qu’elles fonctionnent en fréquence radio et non en infrarouge, ce qui évite toute interférence.

 

Entretien réalisé par Xavier Fodor et Alexandre Martin.

 

+d’infos :

www.nvidia.fr

www.carri.fr

Partagez cette vidéo sur

Ajoutée le 28/02/11

Vues : 4662



Commentaires

Poster votre commentaire :


La newsletter

Ne ratez rien de l’actualité informatique & BTP
recevez gratuitement notre Newsletter