Conserver l’intelligence du projet

Patriarche & Co est une agence internationale d’architecture, d’urbanisme et d’ingénierie. Basée principalement en Savoie, au Bourget du Lac, tout près de Chambéry, elle compte quatre agences secondaires à Paris dans le quartier de Bercy Village où btpinformatic.fr a réalisé ce reportage, à Lyon, à Annecy et à Montréal au Canada. Comme le précise Bernard Maillet, architecte associé, “l’agence comprend plus de 85 personnes, architectes, ingénieurs, urbanistes, économistes, dessinateurs, infographistes… Elle intervient sur des projets de tout type et de toute envergure dans les domaines suivants du bureaux, logements, usines, laboratoires, éducation, sport/culture comme dernièrement Le Phare, la flambante salle de spectacle de Chambéry”.

Partant du principe qu’un projet est le résultat d’un échange fructueux entre le maître d’ouvrage et l’architecte, l’agence utilise pour faciliter cette communication maquettes virtuelles, images et animations 3D de grande qualité. Depuis 1994, les architectes conçoivent ainsi leurs projets sur le logiciel Allplan de l’éditeur Nemetschek. Outre cette capacité de visualisation 3D du projet, le logiciel permet aux autres métiers de l’agence (ingénieurs, économistes...) de travailler en même temps à partir d’un même projet créé par les architectes. Comme l’explique dans ce reportage Franck Lemasson, responsable qualité logiciels chez Patriarche & Co, “la maquette numérique s’enrichit ainsi en parallèle des données obtenues tout au long du projet par exemple sur les fluides ou les réseaux. Elle sert aussi au chiffrage du projet et une évaluation des coûts du bâtiment quasiment dès les phases d’esquisses".

Au gain de temps s’ajoute la réduction du risque d’erreurs dans la ressaisie des données d’un logiciel à un autre. Les capacités d’export d’Allplan au format IFC permettent également d’envisager des récupérations par d’autres logiciels comme les outils de calculs de structure qui ne sont actuellement pas directement interfacés avec Allplan. Mieux, le recours au format IFC permettrait de collaborer plus facilement avec des partenaires ou prestataires extérieurs à l’agence. Ces exports en IFC sont en cours de test et de validation car, pour l’instant, les logiciels récupèrent que partiellement les données d’Allplan. Franck Lemasson y croit beaucoup: “le gros intérêt serait de conserver l’intelligence produite au sein de l’agence dès le démarrage du projet”.


Reportage réalisé par Xavier Fodor et Alexandre Martin

voir aussi : www.patriarche.frwww.nemetschek.frwww.buildingsmart.fr

Partagez cette vidéo sur

Ajoutée le 14/05/09

Vues : 10341



Commentaires

Poster votre commentaire :


La newsletter

Ne ratez rien de l’actualité informatique & BTP
recevez gratuitement notre Newsletter