Le BIM prépare un socle pour l'information immobilière

 

En matière d’utilisation -et de promotion- du BIM et de l’utilisation du standard d’échanges interopérables IFC, la Région Bourgogne fait figure de pionnier. Un intérêt qui remonte à 2003 et qui est désormais ancré dans les habitudes de la direction technique en charge du patrimoine de la Région, s'occupant notamment des lycées. Équipée de la solution Active3D du groupe Archimen, elle dispose aujourd’hui de près 700 maquettes numériques. Ce chiffre impressionnant équivaut à environ 90% du patrimoine total qui représente environ 1,5 million de m2 de surfaces dispersées dans un territoire équivalent à celui de la Belgique.

À ces maquettes, relevé "intelligent" du patrimoine existant, s’ajoutent celles des bâtiments en cours de construction. La Région a d’ailleurs innové avec le projet de construction de l’internat du lycée Jean-Marc Boivin à Chevigny Saint-Sauveur en incluant dans son appel d’offres un critère IFC; L'un des premiers -si ce n'est le premier- lancé en France avec cette particularité.

Dans ce reportage, Michèle Bransolle, Chargée de gestion du patrimoine à la Direction technique du Conseil régional de Bourgogne, revient sur cette expérience en détaillant ce qui a été mise en œuvre sur ce projet actuellement en phase construction. Elle détaille aussi les freins rencontrés, insistant par exemple sur la nécessité de recourir à un “BIM manager”.

De son côté, Jean Luc Thévenard, architecte DPLG chez Tria Architecture, évoque l’intérêt de la méthode BIM et la manière dont ses équipes font d’une contrainte dans le changement de méthodologie un atout pour l’avenir. Enfin, Benoît Vervandier, Directeur général du Groupe Archimen, assistant à la maîtrise d’ouvrage sur le projet de  Chevigny Saint-Sauveur, évoque les outils mis en place pour les entreprises lors de la phase chantier ; Des outils qui seront utilisés jusqu’au DOE (CCTP en vue de l’acquisition d’outils complémentaires pour la gestion technique, choix des équipements terminaux techniques à inclure dans les maquettes et traduction de leurs caractéristiques dans grilles Excel pré-paramétrées pour les entreprises...).

Dans cette vidéo, vous verrez que l'expérience de Chevigny Saint-Sauveur sert d’étalon au CRB qui a en projet une opération de réhabilitation de deux bâtiments au lycée Désiré Nisard  de Chatillon-sur-Seine. Comme l’indique Michèle Bransolle, le CRB mettra cette fois-çi à la disposition de la maîtrise d’oeuvre des maquettes numériques d’état des lieux de deux bâtiments, avec leur charte descriptive. L’interopérabilité sera à nouveau demandée sur toutes les phases de ce projet avec livraison des bâtiments tels que construits en Dossier des Ouvrages Exécutés.

Reportage réalisé par Xavier Fodor et Cyril Viart.

Voir aussi : 

Conseil Régional de Bourgogne : Adopter le BIM pour mieux maîtriser son territoire

Partagez cette vidéo sur

Ajoutée le 03/07/12

Vues : 5778



Commentaires

Poster votre commentaire :


La newsletter

Ne ratez rien de l’actualité informatique & BTP
recevez gratuitement notre Newsletter